dimanche 2 août 2009

Point d'interrogation...

C'est dans la perplexité que me plonge la dernière clarinette acquise en même temps que ce piccolo: l'instrument est en buis, les bagues et le clétage sont en laiton. Un pavillon signé J.Gras à Paris en ébène ne semble pas d'origine sur cet instrument... C'est l'avis d'un membre de l'Association des Collectionneurs d'Instruments de Musique à Vent, et cela semble pertinent: le système de clefs, système Albert, pourrait laisser penser qu'il s'agit d'une facture belge. A creuser. Un autre indice permet de soupçonner l'hétérogénéité de l'instrument: Le pavillon est la seule pièce à laquelle il manque la bague en laiton...
Si parmi toi, cher lecteur, il se trouve un spécialiste, merci d'apporter ici les précisions qui me manquent tant.














2 commentaires:

Claribole a dit…

Bonjour,
Petite analyse:
C'est une clarinette en buis à 13 clés en laiton mais tardive en raison des têtes de clés en forme de chapeau chinois, datable vers 1880-1895. la clé de registre ouvrant sur le dessus est soit belge soit prévue pour ce marché ou le marché nord-américain. Par contre, la clé de sol dièse main gauche, indépendante et ne passant pas par dessus celle du la et surtout les bagues de laiton non ornées me font penser plutôt à un instrument belge que français. La grande clé grave ne possède pas le système dit "breveté" utilisé pour émettre aussi un fa dièse grave / Do dièse clairon. C'est donc un instrument d'amateur pour l'époque (remarquons que les instruments en buis ont maintenant la côte alors qu'à cette époque ils étaient bien moins chers que ceux en palissandre ou ébène et largement moins chers que ceux en gutta-percha, sorte d'ébonite ... Les choses changent !!!

Je te recommande le catalogue Martin 1905 réédité par l'ACIMV (hors-série Iter, et en cours d'épuisement ...) qui donne les différents modèles fabriqués pour chaque pays. C'est instructif sur les centaines de variantes possibles sur les clarinettes systèmed simple et Albert.
Denis

Le lutin... a dit…

Waow! C'est ce que j'appelle du rapide, et de l'analyse efficace! Merci à toi, Denis! Je prends contact au plus vite avec l'assoc pour me procurer ce catalogue.

Tiens, à propos de son origine tardive: Il me semble que l'anche devait être sertie à l'aide d'une bague et non à l'aide de fil comme sur les modèles plus anciens, je me trompe? Le bec était-il positionné anche dessous (comme le laisse penser les marques de dents)?

Je recommande à tous de visiter le blog de Denis: http://clariboles-et-cie.blogspot.com/