samedi 11 septembre 2010

Détournements #1

Je vais commencer ici une série de sujets consacrés au détournement d'objets divers à des fins musicales. J'ai déjà abordé le jeu de cuillers à l'occasion de la présentation d'un de mes instruments de percussions dans cet article. Il est possible de faire de la musique avec à peu près tout dès lors qu'on s'intéresse aux percussions et cela semble évident. C'est d'ailleurs la première utilisation à laquelle on pense en imaginant faire des sons à partir d'objets courants. Pourtant, il y a moyen de faire véritablement de la musique à partir d'objets du quotidien (bouteilles en plastique ou en verre, pailles, petits pots, arrosoir, etc) ou d'objets naturels (fruits, brins d'herbe, coquillages, rameaux de sureau, etc). Deux bouquins sont absolument incontournables et se doivent d'enrichir la bibliothèque de celui qui s'intéresse au sujet:



Lutherie sauvage, par Max Vandervorst: Ce doux dingue propose de fabriquer des instruments de musique avec un tas d'objets ou pièces rapportées: bouteilles en plastique de récupération ou vieux vélos sont ses deux favoris.










Jouets sonores, par Serge Durin: Ici, il est proposé de récupérer des boîtes de pellicules photo (en voie de disparition...), des capsules de bouteilles en plastique, ou des pièces végétales divers: chaumes, cupules de chênes, gales d'hyménoptères (ce sont des insectes...) ou des rameaux de sureaux etc...




Voilà qui présente déjà une foule d'idées qui, une fois réalisées, permettent à peu de frais de se créer un véritable petit orchestre.
Je te dis "à bientôt pour un nouvel épisode" dans lequel je te montrerai qu'une pompe à vélo peut faire une flûte surprenante!

2 commentaires:

le bourdon masqué a dit…

En avant la musique.
Bzzz...

Le lutin... a dit…

Ça va viendre! Aujourd'hui est une journée particulièrement chargée au boulot, mais en fin d'après midi ou en soirée je posterai quelque chose à voir et entendre... Pour le meilleur ou le pire, huhu!