mercredi 25 mai 2011

Un olifant, ça trompe énormément...

Je t'avais déjà parlé de cette grande famille d'instruments de musique que forment les cors, trompes et autres conques marines. Si-si, souviens-toi: c'était là-bas. Je t'expliquais, notamment, qu'on trouvait des traces de l'usage de tels instruments dès la Pré-Histoire.

Au Moyen-Age existait l'olifant. L'olifant, Wikipédia te l'apprend, est un cor de grande dimension, lié à la guerre ou à la chasse: il servait à donner des signaux, à rallier les troupes, à annoncer l'approche d'un ennemi. Fait d'une défense d'éléphant, souvent sculpté et orné de bagues métalliques, c'était l'instrument des nobles. Le guetteur des châteaux, lui, ne portait qu'une corne, un cor fait d'une corne de bovidé ou d'ovin.

Comme je te l'expliquais dans l'article précédent, on trouve l'usage de semblables instruments de tous temps et partout autour du monde, seul change le matériau: Corne ou dent (ou bois) pour les peuples continentaux, coquillage pour les peuples insulaires ou côtiers.


Tiens, j'édite ce sujet pour ajouter que j'habite une commune dont le blason me plait particulièrement: un cerf y côtoie un olifant!







En outre, dans la commune voisine, le fronton du logement de service d'un de mes collègues montre une illustration semblable d'un olifant.








Voici mes instruments de cette famille:

T2 - Corne (Antilope) - Cameroun - 720mm
(Ethnie Bamileke)



T4 - Conque Dung dkar - Tibet - 170mm








T5 - Corne (bovidé) - France (Carcassonne) - 600mm

2 commentaires:

Sombre Oubli a dit…

Bonjour.

Je suis tombé par hasard sur votre blog en cherchant des informations sur les olifants et visiblement je suis tombé sur un connaisseur.

J'ai donc, si vous en avez le temps, deux questions :

- Quel est la différence entre un Cor et un Olifant ? Un Cor provient d'une corne de style bovin et l'Olifant est fait en ivoire ? Le son est réellement différent ?

- J'ai en ma possession ce que j'appellerai donc un olifant ( en image : http://uppix.net/1/3/4/5d62b21d28a57bc3da5b0690ff1f3.jpg ) actuellement je souffle dedans en faisant comme si c’était un didgeridoo mais j'avoue être déçu (pour le bonheur de mes voisins) par la puissance sonore, il y a une façon particulière de l'utiliser ?

En vous remerciant.

Le lutin... a dit…

Bonjour Sombre Oubli.

Je viens de découvrir avec plaisir votre message. Merci de considérer que je suis "un connaisseur", j'en suis gêné sans fausse modestie: Je ne fais que retranscrire les informations que j'ai glanées au fil de mes recherches dans la biblio musicale, au Musée des Instruments de Musique de Bruxelles ou sur le net, et j'espère juste ne pas dire trop de bêtises...

C'est donc avec le même espoir que je vous réponds:
Il me semble que le terme de cor est un terme générique pour le type d'instrument, que l'olifant est (ou était) un instrument fait dans une dent d'éléphant (ou représentant une défense?), que ceux provenant dans une corne d'ovin ou de bovin seraient des "cornes" ou répondent au nom générique de "cor" ou "trompe"... Votre instrument, pour ce que la photo en montre, ressemble fort à celui que j'ai présenté dans mon article; le mien provient du château de Carcassonne et est fait d'une corne de bovin. Le son n'était pas évident à obtenir (mais plus facile que pour le didgeridoo!) et j'en ai essayé plusieurs avant d'acheter celui-ci. La différence de production de son entre les cornes et le didge vient du diamètre de l'embouchure et du fait que les lèvres sont mises en vibration avec souplesse pour le didgeridoo, alors qu'il faut les faire vibrer fermement et avec puissance pour les cors.

J'espère avoir satisfait vos interrogations et vous souhaite donc bonne chance et beaucoup de plaisir.