lundi 9 juillet 2012

La véritable histoire de la peau des...

En prélude à un article à venir sur les appeaux, voici une petite histoire de la grande Histoire qui remet en cause une expression déformée :
"Vers 1573, le duc de La Mirandière, passionné de chasse mais dépité par le peu de gibier ramené, convoqua tous les colporteurs, boutiquiers, artisans et nobliaux de son vaste domaine et leur demanda de trouver une arme ou un outil capable d'aider à la traque du gibier. Quelques mois plus tard, un hobereau du nom de Marcel Écouille demanda audience au château pour y faire la démonstration d'une invention capable d'attirer toutes sortes d'animaux. Devant le duc et sa cour, il demanda le silence et sortit de son pourpoint un sifflet de forme curieuse. Le portant à la bouche, il imita des cris d'animaux qui, tour à tour, vinrent s'ébattre devant les douves du château : Oiseaux, lièvres, cerfs, sangliers et gibiers divers. Le Duc, subjugué par la science du Hobereau, dit à Marcel Écouille qu'il était prêt à lui payer le prix demandé pour son appeau et pour qu'il lui enseigne ses connaissances. Marcel Écouille répondit qu'il en coûterait au Duc la moitié de sa fortune. Cette requête fit naître la réprobation dans l'assemblée mais le Duc accepta la transaction. Ainsi, dans la France entière, le bruit se répandit qu'un hobereau avait vendu un sifflet pour une somme astronomique au duc de La Mirandière qui en avait payé le prix sans hésiter. Ainsi naquit une nouvelle expression : "Ça coûte l'appeau d'Écouille" pour qualifier une marchandise hors de prix, et non pas "La peau des couilles"."
Voilà! Sûr que tu ne douteras pas de la véracité de cette histoire et que tu apprécieras à ça juste valeur cette petite mise au point, je te dis à bientôt.

1 commentaire:

Eric/Merlin a dit…

Curieusement, la même histoire est arrivée avec le fabricant d'appeau nommé Éphèse.