dimanche 15 mars 2015

Pour en finir avec la "flûte bawu"!

Je suis prêt à admettre que je suis sans doute un peu rigide, mais il y a un truc qui a tendance à me hérisser velu : Je lis trop souvent sur la toile - que ce soit sur des sites de vente, des blogs ou sur des forums consacrés aux instruments de musique traditionnels - le terme "flûte Bawu" ou "flûte Hmong" ou, pire encore, "flûte à anche" ! En faisant mes recherches sur le Bawu, je suis même tombé sur un article traitant des orgues à bouche hmongs, présentés comme des syrinx... le syrinx est la dénomination des flûtes de Pan!
Du reste, les choses sont plus claires en anglais (du moins quand on n’affirme pas "reed flute") : le Bawu est communément appelé "reed pipe", le terme "pipe" signifiant tout simplement "tuyau".

Et alors, me demandes-tu? Alors « Si ça continue, faudra que ça cesse ! » disait Hubert-Félix, et je suis bien d’accord avec lui.

Car enfin ?!
Pour rappel, les instruments à vent sont classés en fonction du mode de production du son. Et tu as vu que, chez les instruments de la famille des flûtes, le son est produit par le passage du souffle sur un biseau. Qu'il s'agisse d’un sifflet (flûtes à bec ou à conduit) ou de la position de la bouche sur le bord d’un orifice (flûtes traversières) ou sur l’extrémité du tuyau (flûtes de Pan, flûtes obliques, …), le son est produit par la turbulence que produit l'air en se brisant sur le biseau. 
Or les Bawus sont des instruments à anche simple, non pas battante comme les clarinettes, mais libre, et sont donc plus proches des orgues à bouche, harmoniums, accordéons, harmonicas, mélodicas, etc. Voilà pour le côté nomenclature et organologie.
Mais puisque les images valent souvent plus que les mots, je te présente les anches battantes et les anches libres :

Anches battantes
Clarinette - Madoura
Anches libres
Orgue à bouche khène - Bawu



Le Bawu est donc un instrument hmong.
Le "pays" Hmong s'étend du sud de la Chine au Triangle d'Or (Thaïlande, Vietnam et Laos). Peuple montagnard, les Hmongs constituent une des nombreuses minorités ethniques de ces pays. L'instrumentarium hmong comporte de nombreux instruments à anches libres : différents orgues à bouches, ainsi qu'un instrument cousin du Bawu : le Raj Nplaim (profonde inspiration : sur le site, ils disent encore "Flûte"...)







Le Bawu est traditionnellement un instrument en bambou, se jouant dans la position des flûtes traversières. Il en existe également une version verticale, souvent en bois tourné, dont la partie portant l'anche est abritée dans un bocal. Le tuyau est percé de 6+1 trous de jeu, et de 3 trous d'accord. Sa tessiture est d'une octave et une seconde.
Mon instrument est horizontal, en bambou. Les bagues des extrémités, traditionnellement en corne, semblent ici en plastique. L'anche est protégée par une petite plaque de plastique.

C22 - Bawu - Chine - Bambou, métal, plastique - 690mm







Merci à Tzynn pour ce bel instrument.



2 commentaires:

Béa a dit…

Bonjour ! je serai très intéressée par le fait de jouer du Bawu ! Malheureusement mon expérience musicale se limite à 4ans de flûte à bec au collège (certes je me débrouillais bien à l'époque) avec des morceaux plutôt simples. Pensez-vous qu'il m'est quand même possible de m'y atteler ? quels conseils pourriez-vous me donner ? merci beaucoup !!

Le lutin... a dit…

Bonjour et bienvenue!

Le bawu est un instrument tellement intuitif qu'il permet à tout un chacun de s'y amuser rapidement. Quatre ans de flûtes, même au collège, ce n'est pas rien. Il doit en rester quelque chose, sans aucun doute facile à récupérer.
Mais le bawu diffère sensiblement de la flûte à bec dans la technique de souffle : le jeu du bawu demande une respiration abdominale (diaphragme) et une colonne d'air soutenue. C'est quelque chose qui vient rapidement à l'exercice de l'instrument, car sans ça on n'a pas de son.
Bonne chance!