mercredi 31 mars 2010

Cordes, donc!

Et c'est un bdgestiste qui gagne "un" chocolat: Merci, Francis, pour ta précieuse information et pour les nombreux liens que tu m'as envoyés!

Il s'agit donc bel et bien d'un instrument à cordes!

L'inanga (au pluriel, inango), dénommé en organologie "cithare en bouclier" ou encore "cithare en cuvette", ou "en berceau" ou " en chéneau", est joué du Congo à l'Afrique de l'Est en passant par le Rwanda et le Burundi. L'instrument est donc constitué d'une caisse de bois léger mais dur (relativement large dans le cas du mien, mais il en existe de plus étroites), aux extrémité de laquelle sont taillées des encoches par lesquelles passent les segments de la seule et unique corde. Je pensais qu'il devait manquer des chevalets, ne me figurant pas comment on pouvait obtenir des cordes de différentes notes dans ces conditions... Et bien pas du tout! En revanche, le musicien parvient à donner une tension différente à chaque segment de corde, obtenant ainsi une gamme précise.

Le jeu de l'inanga s'accompagne de chants murmurés en raison du faible volume sonore de l'instrument. Ecoute ici tout le mystérieux du répertoire, et regarde-le ici...

Voici d'autres illustrations d'inango:
















De gauche à droite:
Inango de Burundi, Tanzanie et Burundi

Ci-dessous: joueur d'Inanga



Sources:
Texte: Musique Traditionnelle au Burundi
Photos: Musique d'Afrique
D'autres morceaux à écouter: Mondomix - Musique du Burundi


2 commentaires:

nico a dit…

hello,
J'ai mis un message te concernant sur mon blog ;-)))

Le lutin... a dit…

Salut, Nico! Désolé que tu aies cru m'entendre au fond des bois...J'ai remis ma trompe à l'école en septembre: clarinette et piano me prennent suffisamment de temps...

A bientôt, bise à vous deux.