dimanche 21 juin 2009

L'appeau du lutin...

... n'est pas à vendre, qu'on se le dise!

Franquin et les appeaux
Idées Noires - Fluide Glacial
Éditions Audie
- 1981
Bon, un peu de sérieux, là, au fond de la classe! Je m'en vais te parler aujourd'hui des appeaux.

Conçus initialement pour la chasse, l'usage des appeaux s'est généralisé auprès d'un public de plus en plus large d'amoureux de la nature, simple observateur ou photographe animalier. Alors que vient faire l'appeau parmi les instruments de musique? Il s'agit bien d'un instrument produisant des sons, qui plus est imitant des sons produits par des organes vocaux, instruments de musique naturels, il a donc bien sa place ici. Il en existe une multitude, de tous types et de toutes formes, utilisant une organologie variée: sifflet de flûte ou sifflet annulaire, anche simple ou double, friction mécanique, etc.
A4 - Appeau à mésanges - Métal, bois fruitier, double sifflet à coulisse - 9cm

Je te montrerai, dans ce premier article qui leur est consacré, les appeaux à sifflets, avec une petite vidéo à la clé, si tu es sage!





Le sifflet annulaire est formé par deux anneaux métalliques rapprochés à l'intérieur du tuyau de l'instrument. Le souffle expiré ou aspiré du joueur va se briser sur ces anneaux et créer la turbulence à l'origine du sifflement. Des roulements de la glotte créeront les stridulation du chant ou cri des oiseaux.




A6 - Appeau à grives - Bois fruitier, sifflet annulaire - 7cm










A3 - Appeau à hirondelles - Bois fruitier, sifflet annulaire - 10cm






A1 - Appeau à coucou - Bois de hêtre, sifflet, un trou de jeu - 9.5 cm








Le sifflet nasal présenté ici est, au départ, un appeau utilisé en Indonésie pour la chasse aux singes hurleurs. La puissance de son son est étonnante! Son fonctionnement est particulier: Tu te souviens du principe de production du son des flûtes? Le souffle du musicien est brisé sur un biseau, une petite partie de ce souffle est expulsée vers l'extérieur, une autre rencontre à l'intérieur de l'instrument une colonne d'air, ou un volume dans le cas des flûtes globulaires (ocarinas); c'est ce qui crée la turbulence à l'origine du son.

Alors voici comment fonctionne le sifflet nasal:


1° le joueur souffle par le nez!
2° le souffle est brisé sur le biseau;
3° une partie de ce souffle est dirigé vers la bouche ouverte du musicien. C'est elle qui offre le volume d'air, volume qui peut être modifié par des mouvements de langue ou de gorge, ce qui permet de moduler le son et d'obtenir une gamme complète!
F148 - Sifflet nasal - Indonésie - Bois - 6.6cm










Bon évidemment, point de singes hurleurs dans nos forêts! Je me sers de ce sifflet pour "communiquer" avec la chouette hulotte, en imitant le chant du mâle. Et puisque tu as été sage et attentif, tadaaaaam!, voici une petite séquence vidéo!

2 commentaires:

Francisbd a dit…

Hello Lutin !
ça faisait longtemps que je n'étais passé sur ton blog, honte à moi ! Mais quel plaisir de découvrir tes articles; Je me suis arrêté sur celui des appeaux car je suis bluffé ! Je savais que ça existait mais à part un appeau pour canard je n'en avait jamais vus ni entendus ....
Au fait : tu hulules bien !
Et pour le brâme du cerf, tu en as un ? ( la trompe thibétaine peut - être ? )
A +

Le lutin... a dit…

Pas de honte, cher Francis!

Pour l'appeau à cerf, je ne sais s'il en existe, mais je ne m'y risquerais pas: le brame est annonciateur de solides combats, et je doute faire le poids, malgré ma charge pondérale (hèhè!)
En revanche, j'ai un appeau à chevreuils qui fera l'objet d'un prochain article sur les appeaux à frictions et à anches ;)

A bientôt.