mardi 13 janvier 2009

Longs nez

"Long nez", si ma mémoire ne me fait pas défaut, est la signification du nom quéchua de la kéna, ou quena. Flûte droite, à encoche, c'est la flûte communément appelée "flûte indienne", ou "flûte des Andes", ou encore "flûte indienne des Andes". Son utilisation est très ancienne puisqu'on en a trouvé des traces jusqu'à plus de deux mille ans dans la région équivalente au Pérou d'aujourd'hui. On en trouve de toutes les tailles portant chacune leur appellation, de la plus petite (Quenilla) à la plus grande (Quenacho, >/= 50cm). La famille des flûtes à encoches figure parmi les flûtes les plus simples en apparence - un tuyau de roseau (ou bambou, bois, os, métal, ou des matières plastiques ...), une encoche à l'une des extrémité, 5 trous de jeu sur le dessus auxquels s'ajoute un trou d'accord et un trou en dessous. Leur jeu, puissant et riche, n'est pourtant pas si simple à maitriser. L'embouchure n'est formé que par une encoche en biseau à l'extrémité du tuyau; l'instrumentiste bouche cette extrémité avec le dessous de la bouche et souffle vers le biseau en pinçant les lèvres comme pour les flûtes traversières ou les flûtes de Pan. Outre les quenas, on trouve également des flûtes à encoche en Asie: La Xiao en chine et le Shakuhachi au Japon, pour ne citer que ceux-là.
video
F47 - Quena - Bolivie - Roseau - 36.8cm









F43 - Quenacho - Colombie - Roseau - 52.5cm









F48 - Quena - Pérou - Roseau - 36.3cm














F141 - Quéna - Equateur - Roseau - 37cm












F42 - Xiao - Chine - Bambou - 69cm

Le poème en Mandarin décrit la traversée d'un
lac en barque ver
s une île plantée de pins






S'il se trouve parmi toi des personnes intéressées par cet instrument, je suis tombé par hasard sur un site fort intéressant qui offre, outre des partitions d'arrangements, des conseils de tous ordres et du rêve, un mode d'emploi pour la fabrication de quena! Je recommande la visite de ce site plein de surprises: Rêve éveillé.

Aucun commentaire: